Bande-annonce "Avant la fin de l'été", un film de Maryam Goormaghtigh
En salle le 12 juillet 2017 - Shellac Distribution

Cinémobile

Avant la fin de l'été

  • Réalisé par Maryam Goormaghtigh
  • Genre Documentaire
  • Durée 80 min
Voir les tarifs

Synopsis

Après 5 ans d’études à Paris, Arash ne s’est pas fait à la vie française et a décidé de rentrer en Iran. Espérant le faire changer d’avis, ses deux amis l'entraînent dans un dernier voyage à travers la France.

Projection le 1er décembre à Sancerre (rempart des Dames) à 20h30 suivie d'une rencontre avec un des protagonistes du film et animée par Bruno Bouchard, animateur et collectionneur de cinéma. Un pot clôturera cette soirée proposée en collaboration avec la ville.

Maryam Goormaghtigh nous entraîne dans une errance hédoniste sur les routes de France à travers les yeux de trois Iraniens, qu'elle filme avec une grande tendresse et une intimité impressionnante.

AVANT LA FIN DE L'ETE, un film de Maryam Goormaghtigh
France, Suisse I 2017 I documentaire I 80 minutes I VOSTF

Une production 4 A 4 Productions, Intermezzo Films / Distribution Shellac

Des siestes, des repas et des bons mots : on se régale, on discute avec sagesse de photographie, de musique, ou d'interprétation des rêves... et surtout de nanas et de drague. La virilité de ces personnages d'ordinaire exploités dans les « buddy movies » en prend un coup, puisque c'est bien la féminité rafraîchissante de ces hommes qui se révèle peu à peu ici. Derrière cette virée débonnaire scintille, en creux, le sombre éclat de l'âme en exil. L'appel de l'enfance, de sa terre, de sa musique, de sa poésie, de sa langue. La réalisatrice parvient, sans dogmatisme, à construire un aller-retour incessant et fécond entre deux mondes que beaucoup de clichés opposent : la France et l'Iran. Une image splendide et surtout une très belle bande-son servent à merveille ce film qui fleure bon la liberté dans un écrin très oriental : anodin en façade, riche à l'intérieur. (Parole de cinéastes, extrait par Wissam Charaf et Ioanis Huguet, cinéastes de l’ACID)

Ce film a bénéficié d’un soutien à l’écriture de Ciclic-Région Centre-Val de Loire, en partenariat avec le CNC.