Cinémobile

Correspondance melodrame

  • Art et Essai, Recherche
  • Réalisé par Joseph Morder
  • Genre Documentaire
  • Durée 102 min
Voir les tarifs

Synopsis

Depuis 1967 Joseph Morder filme en Super 8, 16 mm, vidéo, 35 mm, l'appartement familial en France, où il est arrivé à douze ans. Il y a vécu avec sa mère et son frère, dans l'attente du retour d'Amérique Latine d'un père qui repartira aussitôt. Durant quarante ans, cet appartement est resté au centre de sa vie et de son travail... Complément de programme : Correspondance pelliculaire de Bruno Bouchard

Un programme composé de deux films Le lieu du mélodrame (L'Appartement) de Joseph Morder & Correspondance pelliculaire de Bruno Bouchard.

Diverses techniques 8 mm, Super 8, 16, mm, 35 mm, HD, DVCam, Collage, captation pellicules 35 mm DCP - 63 min – 2018

« Et c’est pour ça peut être que les lieux d’habitation, les appartements et les maisons me fascinent. Ce sont les lieux clos des familles, c’est ce que j’appelle les lieux du mélodrame » Joseph Morder.

Projection unique le vendredi 29 novembre à 20h30 à Sancerre, en présence de Joseph Morder et Bruno Bouchard

JOSEPH MORDER est né en 1949 de parents d’origine juive polonaise mariés à Caracas, Joseph Morder a vécu la plus grande partie de son enfance à Guayaquil en Equateur où il a été nourri de cinéma hollywoodien, avant de s’installer en France. A travers une œuvre protéiforme marquée aussi bien par la Nouvelle Vague, le mélodrame, la comédie musicale et une grande part d’autobiographie, il a abordé tous les types de récit et tous les genres de cinéma. La singularité de son regard sur la perte de la mémoire, de la judéité ou de l’enfance a été remarquée par de grands festivals tels que Berlin ou Locarno. Joseph Morder a signé de nombreux films, sous forme de courts et longs métrages, de documentaires ou de journaux intimes filmés, tournant en super 8 mm comme en 35 mm ou en vidéo. 

BRUNO BOUCHARD est collectionneur de pré-cinéma et intervenant pour les dispositifs d’éducation à l’image. Il a fondé l’association «Le Ciné de Papa » en 2007. Il est l’inventeur du Poubellotrope, une mallette pédagogique consacrée à l’histoire du cinéma. Il réalise des projections de lanternes magiques, des expositions itinérantes sur l’histoire du cinéma, notamment sur André Pierdel, l’accessoiriste de Jacques Tati. Membre et déposant à la Cinémathèque française, il a participé à l’exposition Lanterne magique et film peint, 400 ans de cinéma à la Cinémathèque française et au Musée du cinéma à Turin. Organisateur d'une tournée autour du film Donoma, Directeur du festival la pellicule au tableau, Duo et réalisation de fresque pelliculaire avec Mr Chat au festival Travelling et au festival ciné jeune au Familistère, Créateur du cinématographe Stantor, cinéma forain de rue, de la séance de chuchotement et réalisateur du court métrage Correspondance Pelliculaire (Prix mention spéciale du jury au Valletta film festival 2018) il est à l’origine du film participatif 24 Mensonges par seconde. En 2014, il lance ce projet collectif de grattage sur pellicule 35 mm avec des centaines de participations à partir de segments de 240 images de bandes annonces qu’il fournit. Plus de 2500 personnes dans le monde. En 2018 il se lance en duo avec son ami Nikodio dans le live performance Scrapscratch. Programmateur quand il lui reste du temps et aussi devenu le sale gosse de la programmation !!!